Artisans de Vers – Le Protocole

Voici le protocole,

On bosse depuis des siècles, organisés en sectes,
Pour que, l’humanité selon nos idées forme un cercle
Pour cela on vous berne, comme on a berné vos ancêtres
Nous respectons la voie qu’ont pour nous tracée nos maîtres
On a que faire de la culture, des traditions locales
Le but de l’imposture est un nouvel ordre mondial

Tuer les religions, celles qui mènent à la Foi
Créer la confusion, tenir la masse dans l’effroi
Prôner la liberté, donc le libéralisme
Idolâtrer des billets, rentrer dans la matrice
Sans les valeurs du Saint, nouvel ordre moral
Du sexe et de l’absinthe pour oublier le travail

Pour se soigner de ça, nos comprimés fleurissent
Nos industries du soins rapportent plus qu’elles ne guérissent
La peur de la mort mène à admirer la jeunesse
La sagesse du patriarche à fait place au paraître
Culte est voué au corps et aux paillettes de l’inculte
Et pendant ce temps là grandissent nos sociétés occultes

Manipuler les foules, en tenant les médias
L’opération fut simple, les résultats immédiats
Apeurer, pervertir, mener de faux débats
Rassurer les classes moyennes, faire rêver celles d’en bas
L’économie nous a permis de détrôner les rois
De nous insérer de partout en cheval de Troie

La filiation de nos actions sera notre moteur
Pour régner sur les hommes comme uniques dictateurs
Instaurer la démocratie fut-il est vrai habile
Le citoyen est libre d’élire un de nos imbéciles
Du libéral au révolté nous fournissons les fonds,
Ce qui implique par ailleurs qu’en fait ils sont des faux

Diaboliser nos détracteurs, insérer nos acteurs
Amalgamer les partis, un élément déclencheur
Une fois nos pitres au pouvoir s’ouvre un nouveau chapitre
Nous contrôlons la masse par l’argent et la justice
Par l’administration, l’éducation et la police
Pour légitimer nos actes, nous poserons des lois
Qui, devant les problèmes diront comment mais non pourquoi
Nous scellerons nos droits et vos devoirs

Dans l’illusion d’une avancée les progrès vont pleuvoir
Les pseudos libertés que les masses ont cru acquérir
Sont les meilleurs outils qu’on eut eu pour les asservir
L’année soixante-huit fut en ce sens importante
Faire adhérer le monde à des valeurs inconstantes
Vendre Shaitan à l’homme rapporte plus que le très Haut
Car sans la pureté de la foi, vous nourrissez nos idéaux

Pour détenir le globe, on brouille les pistes
A manger pour l’esclave et de quoi se divertir
Beaucoup s’en contenteront car il est plus confortable
D’abandonner sa conscience au profit du palpable
L’humanité n’a jamais su regarder en arrière
Tirer les vrais les leçons des civilisations d’hier

Agir sur du long terme, telle sera notre force
La conspiration échoue quand elle est trop précoce
Qui veut la paix, prépare la guerre
Nous avons avons les banquiers, les armes, l’agro-alimentaire
Nous avons l’énergie, des satellites qui gravitent tout autour de la terre
Internet, la téléphonie, vous fichez qu’on puisse déceler très tôt les révoltes fondées

Cerises sur le gâteau nos efforts humanitaires
Cacherons nos plus habiles stratégies militaires
La main d’oeuvre du tiers monde est tellement rentables
Et nous faisons les fiers de paraître charitables
Remplacer l’entraide par des sociétés de service
L’aumône par le don à nos différents organismes

Privatiser le monde, spécialiser les hommes
Limiter la conscience, développer le dégoût de l’autre
Le libéralisme et l’athéisme
amèneront les gens à devenir individualistes
Tuer les identités, jusqu’à tuer les nations
Les pouvoirs centralisés, jusqu’à notre noyau

Alors nous serons les maîtres, enfer et damnation
Pour vous, profanes, esclaves en notre royaume

A lire également :

Posté le 12 Jan 2014 par | 4 Commentaires » Tags : , , , , , , |

4 commentaires pour “Artisans de Vers – Le Protocole”

  1. Ekho Says:

    Je ne suis pas sûr de comprendre ce texte…

    De qui est-il ?

  2. JulG7 Says:

    C’est un artiste Lyonnais j’en sais pas beaucoup plus…

  3. artisans de vers Says:

    À l’attention de JulG7. D’abord merci à toi de relayer le son ça me fait plaisir de voir qu’il vive encore sur la toile, merci également d’avoir écris le texte, si tous les textes de rap ne sont pas fait pour être lu je trouve que sur celui là ça peut apporter quelque chose. Il y a juste deux trois toutes petites erreurs que je t’indiquerai sur un prochain post. Pour répondre à vos commentaires j’étais lyonnais à l’époque où j’ai enregistré l’album artisans de vers. Je vivais à Lyon et travaillais dans l’industrie du métal pour inspirer et financer l’opus. À peine enregistré, j’ai quitté toute cette merde pour la réunion, où je vis toujours et la simplicité d’une petite ile proche de Madagascar, d’où mon épouse est issue. Pour répondre à Ekho , je suis un citoyen tiraillé entre ce qu’il voit et ce qu’il veut vivre. Je réfléchis avec Soral, je ris avec Dieudonné et après je vais plonger dans le lagon où je vais courir dans les rochers. Mon humble contribution à la lutte contre le système c’était le rap parce que à un moment donné de ma vie c’est ce que je pensais savoir faire de mieux. Si j’avais été capable d’écrire un livre, je l’aurais fait… Cette oeuvre est libre, elle a sa propre existence, si elle touche des gens c’est tant mieux. Sur ce texte précisément, je veux montrer par quels mécanismes une certaine élite arrive à imposer son nouvel ordre mondial. Continuez à faire tourner, peace.

  4. JulG7 Says:

    C’est une heureuse surprise que tu sois arrivé sur mon site, merci pour ton commentaire qui répond à de nombreuses questions !
    J’ai effectué les corrections sur les quelques points délicats à retranscrire. Merci surtout à toi pour ce texte subtile, des paroles jusqu’au titre…

    Profites bien de ta nouvelle vie, elle laisse rêveur !

Leave a Reply

Galerie

Recherche

Catégories

Suivre JulG7 – Le blog



Commentaires récents

Liens

Archives

Copyright © 2017 JulG7 – Le blog. All rights reserved.

| thème réalisé par JulG7