Jacky Dupéty – Le Bois Raméal Fragmenté, pour une agriculture sans eau

Jacky Dupéty est un ingénieur en environnement, il s’installe en 1998 dans le Lot, pour se lancer dans l’agriculture biologique. En 2003, l’année de la canicule, il découvre les travaux de Gilles Lemieux et décide d’utiliser sa technique du Bois Raméal Fragmenté (BRF).

Cette technique permet de cultiver :

  • Sans apports d’eau, d’engrais ou de traitement
  • D’obtenir des rendements supérieurs de 160 à 170%
  • Pas d ‘intervention humaine nécessaire
  • D’augmenter la quantité de matière sèche des aliments
  • Saveur inégalée
  • Fruits et légumes sans maladie

Le Bois Raméal Fragmenté (dits BRF ou encore bois raméaux fragmentés) est le nom donné à un mélange de résidus de broyage de rameaux de bois frais (branches). Il ne faut donc pas faire de confusion, le Bois Raméal Fragmenté n’est pas du copeau, ni de la sciure, ni des déchets de menuiserie.

C’est du bois vivant, c’est à dire, encore en sève, que l’on va prélever sur les arbres en les taillant, ou tout simplement en entretenant les haies ou les arbres fruitiers, la saison pour faire ces prélèvements commence dès la fin septembre. Une autre solution consiste à trouver une entreprise d’entretien des parcs et jardins, qui est obligée de broyer ses “déchets” et de payer pour les mettre en décharge.

Les deux opérations suivantes, par contre, nécessitent un laps de temps très court, c’est à dire 24 heures à 36 heures entre le broyage et l’épandage.

Par sa couverture du sol et son apport en lignine, il favorise le développement d’humus qui permet de limiter, voir de supprimer, le labour, les apports d’engrais et l’irrigation.

En utilisant des branches fraîchement broyées et répandues rapidement au sol, toute une pédofaune et pédoflore va s’installer et ainsi reproduire les mêmes mécanismes que la forêt, laquelle est autosuffisante. Les BRF sont considérés comme des aggradants (on parle alors d’aggradation à l’inverse de dégradation) et présentent donc un matériau de premier choix pour restaurer les sols épuisés.

Bien que les BRF puissent être précompostés à basse température et pour une courte durée (3 mois), ils ne sont pas assimilables à des composts.

Six ans de pratique et de culture selon la technique des Bois Raméaux Fragmentés m’ont démontré avec simplicité, combien l’agriculture fait fausse route. Du jardin aux champs et sous toutes les latitudes, le phénomène d’aggradation est universel et met en œuvre des mécanismes complexes que la recherche scientifique découvre, peu soutenue par le monde économique, trop préoccupé par l’écoulement de ces stocks de poisons divers.

Visitez son site officiel fermedupouzat.free.fr où il explique en détails la mise en place de cette technique, mais où figure également de nombreuses vidéos pour approfondir le sujet.

Plus d’information également sur le site Ekopédia.

A lire également :

Posté le 8 Fév 2011 par | 3 Commentaires » Tags : , , , , , , |

3 commentaires pour “Jacky Dupéty – Le Bois Raméal Fragmenté, pour une agriculture sans eau”

  1. fran6 Says:

    Tiens tiens, ma marchande de bois m’a parlé de cette technique et l’applique avec son mari depuis deux ans, ils avaient découvert cela au CANADA ou c’est une technique qui a fait ses preuve et est très utilisée d’après elle. Je savais pas par contre que cette pratique avait un nom.

  2. NOFODJI KOMLAN Says:

    Bonjour
    juste pour vous dire que je suis un adepte de cette technique et un pionner pour son introduction au Togo. Est ce possible que j’ai une copie DVD de la présentation de Jacky?
    Merci

  3. JulG7 Says:

    Bonjour, vous pouvez le demander sur le site officiel : http://fermedupouzat.free.fr/

Leave a Reply

Galerie

Recherche

Catégories

Suivre JulG7 – Le blog



Commentaires récents

Liens

Archives

Copyright © 2017 JulG7 – Le blog. All rights reserved.

| thème réalisé par JulG7