Les Médicamenteurs

En 2008, le montant des dépenses courantes de santé française s’élevait à 215 milliards d’euros, soit 11,0 % du produit intérieur brut (PIB).

On comprend mieux pourquoi les différents groupes pharmaceutiques se disputent les parts de marché et ne nous considèrent plus comme des « patients » mais comme des « consommateurs »….

Mais comment font ils pour augmenter sans cesse leur chiffre d’affaire alors que le nombre de malade stagne?
Premiers consommateurs de médicaments au monde, les Français seraient-ils plus malades que le reste des habitants de la planète ? Ou bien y aurait-il une explication à cette boulimie ?

Ce court documentaire permet de suivre le parcours des médicaments au sein du système de santé.

En interviewant sans ménagement les différents acteurs du secteur de la santé, les enquêteurs réussissent à mettre au jour les défaillances des divers organismes de contrôle. Loin d’assurer leur rôle de garde-fous, ils participent à alimenter les appétits des laboratoires pharmaceutiques.

Manque de transparence, pour ne pas dire opacité complète, volonté délibérée de faire de l’argent avant tout, invention de nouvelles maladies et donc de nouveaux marchés lucratifs…

Les accusations sont lourdes : les essais cliniques sont effectués par les laboratoires eux-mêmes et leurs résultats manquent de transparence, l’examen avant autorisation de mise sur le marché est effectué par l’Afssaps, organisme en partie financé par les laboratoires, les experts chargés d’évaluer les médicaments ont eux aussi des liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique, la Haute autorité de santé, chargée d’évaluer l’intérêt médical d’un médicament, accorde des autorisations de mise sur le marché pour des médicaments ne représentant pas de réelle avancée thérapeutique, le CEPS, chargé de fixer le prix des spécialités pharmaceutiques, ne joue pas son rôle de négociateur avec les laboratoires, acceptant sans sourciller les prix demandés… ce qui n’arrange pas les comptes de la Sécu, obligée de rembourser des médicaments chers alors qu’il en existe d’aussi efficace moins cher.

La promotion des médicaments est toujours assurée par les laboratoires qui envoient de – jeunes et jolies – visiteuses médicales, expliquer à des médecins – souvent des hommes – pourquoi il faut prescrire leur médicament. Les formations, les salons, les congrès sont eux aussi financés par les industriels du médicament. Les scientifiques effectuant ces formations omettent souvent de déclarer leurs liens d’intérêts avec le laboratoire, les laboratoires continuent de « recycler » d’anciennes molécules les présentant comme des innovations thérapeutiques…

La suite sur Youtube

Via celtipharm

A lire également :

Posté le 11 Avr 2010 par | 2 Commentaires » Tags : , , , , , |

2 commentaires pour “Les Médicamenteurs”

  1. Véritéoblige Says:

    « Madame la ministre » est au centre des magouilles!!!!Voir la soit-disant grippe porcine
    qui devait se transformer en pandémie.
    Industrie pharmaceutique + experts + nombreux politiciens = MAFIA.
    Quant on a compris le mécanisme ont fait ses choix
    en matière de traitement.

Leave a Reply

Galerie

Recherche

Catégories

Suivre JulG7 – Le blog



Commentaires récents

Liens

Archives

Copyright © 2017 JulG7 – Le blog. All rights reserved.

| thème réalisé par JulG7