Maladie d’Alzheimer et dignité

Les petites chroniques d’une vieille dame indigne :

– « Ma voisine de chambre attend des triplés ! Tu te rends compte, s’exclama maman, le type lui a fait ça d’un coup… ».
Si je me rendais compte ! Je ne lassais pas de mesurer à quel point la nouvelle avait dû semer une jolie petite pagaille dans la maison de retraite. […]

– Elle est quand même partie en Ethiopie dans cet état…
Je sentis un brin d’admiration poindre dans sa voix.
– C’est beau l’Ethiopie tu sais et puis on y est vite maintenant… Au fait, tu sais que Christelle attend des triplés ?
– Je croyais que c’était Madame Petitjean….
– Madame Petitjean?!!!!!! Et bien heureusement que non, elle est complètement gâteuse!!!

Quel regard porter sûr nos ainés qui perdent le sens de la réalité ?

Quel regard porter sûr nos ainés qui perdent le sens de la réalité ? Qui vont même jusqu’à régresser dans leur comportements ? Ont-ils perdu leur dignité ? Sont-ils toujours des femmes, des hommes ? Cette question nous pouvons nous la poser car nous, nous sommes femme ou homme. Sont-ils semblables à nous ? Pouvons nous accepter le fait que nous sommes de la même espèce que ces personnes « qui racontent n’importe quoi » ou « qui n’ont aucune tenue » ?

Voici la réponse que propose le philosophe Éric Fiat (professeur agrégé de philosophie, maître de conférence de l’université de Marne la Vallée , professeur à l’espace Éthique de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris)…

Texte extrait de : « les petites chroniques d’une vieille dame indigne.« 

A lire également :

Posté le 24 Déc 2008 par | 6 Commentaires » Tags : , , , |

6 commentaires pour “Maladie d’Alzheimer et dignité”

  1. Rachel Says:

    Merci pour ce sujet et cette vidéo que je vais faire suivre à mon fils afin d’étoffer son cours de philo (bac cette année…)

  2. Ludi Says:

    Merci à vous de transmettre cette réflexion autour de ce sujet délicat. Sujet qui nous renvoie notamment à notre condition humaine et à notre position de vulnérabilité face à la maladie quelle quelle soit. Et qui aborde la question de la représentation du handicap, de la perte de dignité (par la personne elle même, son entourage, et la société).
    Je vous souhaite une bonne année 2009. J’espère que votre fils réussira son bac et saura trouver sa voie —>

  3. maison de retraite Says:

    et un suivi psychologique ne serait pas utile dans cette maison de retraite?

    les malades d’alzheimer ont souvent besoin d’accompagnement !

  4. olivier Says:

    je vous conseil de prendre contact avec l’organisme de Alzheimer Conseil qui ont ete exceptionnel dans leurs accompagnement et suivi de ma famille:www.alzheimer-conseil.fr

    bonne chance

  5. Mrs K Says:

    La vieille dame (ma mère en fait) que j’évoque dans ce texte ne souffre pas de la maladie d’Alzheimer mais de sénilité et de désorientation. ceci dit dans la maison de retraite où elle est résidente il y a une psychologue et une équipe soignante de qualité. Ce n’est, je sais, hélas pas le cas dans toutes les maison de retraite.
    Bien à Vous

  6. Ludi Says:

    Dans ce cas là, je vous prie d’excuser mon erreur d’interprétation. Cela dit, lorsque j’ai découvert vos textes, ils m’ont frappés par leur vérité, leur sincérité. Ils sont plein d’humour tendre et respectueux.
    En effet le handicap « invisible » est souvent difficile à appréhender et demande un accompagnement spécifique et du personnel formé en conséquence.
    Bon courage à vous deux pour la suite… euh à vous trois, il me semble que vous avez un chien philosophe également 😉

Leave a Reply

Galerie

Recherche

Catégories

Suivre JulG7 – Le blog



Commentaires récents

Liens

Archives

Copyright © 2017 JulG7 – Le blog. All rights reserved.

| thème réalisé par JulG7