Les clubs de troc

Nés en Argentine au milieu des années 90, les clubs de troc sont des expériences intéressantes.

Leur but est de créer des échanges entre personnes pour qu’elles puissent accéder aux produits ou services qui leur font cruellement défaut et ce sans argent. N’importe qui donc, chômeur, SDF, femme au foyer, travailleur pauvre etc. peut y accéder.
En période de crise, cela peut être utile!
🙂

Il s’agit en fait d’un réseau informel où les personnes vont proposer des produits ou services en échange d’autres produits ou services. Les produits sont fabriqués par ceux-là mêmes qui les proposent. Ils sont donc producteurs et consommateurs c’est ce que l’on appelle des « pronsommateurs ».
Certains vont proposer des légumes de leur jardin, d’autres des meubles qu’ils fabriquent dans leur garage, d’autres encore de faire du babysitting, bref tout ce qui peut être utile. Certains vont même jusqu’à développer une activité pour échanger sur le réseau, par exemple monter un atelier de menuiserie ou de couture etc.

L’originalité est que ces réseaux n’acceptent pas la monnaie officielle et qu’il n’y a pas de troc direct. Le troc se fait aux moyens de « crédits », des documents papiers conçus et édités par le club. Ainsi les « pronsommateurs » s’achètent mutuellement les produits qui leur font défaut grâce aux crédits. Chaque réseau affiche la liste des produits et services qu’il propose ainsi que leurs prix fixés selon 2 critères, le coût pour celui qui vend et la capacité moyenne de ceux qui achètent. Ainsi les prix en « crédits » sont équitables.
Lorsqu’il y a nouvel arrivant, il lui est donné quelques crédits pour commencer…

Ce système de solidarité économique permet aux plus démunis de valoriser leur savoir faire et leur permet d’en vivre quand l’économie « officielle » les maintient sur la touche.
Il a malheureusement ces dernières années subi un véritable torpillage par l’émission de faux crédits parfaitement imités. La confiance a été ébranlée, alors qu’elle est à la base du système. Beaucoup de politiques semblent de plus avoir eu une attitude rien moins que hostile envers cette nouvelle manière d’échanger.

Cependant, ce concept réinvente véritablement le troc en se servant des leçons de l’économie actuelle. Il est de plus basé sur la valorisation des capacités des personnes, ce qui peut avoir des effets individuels et sociaux très positifs. Ils existent d’ailleurs dans le monde entier et notamment en France avec les SEL (système d’échange local).
Dans tous les cas, il s’agit de toute évidence d’une véritable alternative économique qui mérite très largement qu’on s’y attarde…

Pour plus d’infos :

A lire également :

Posté le 26 Oct 2008 par | Pas de Commentaire » Tags : , , |

Leave a Reply

Galerie

Recherche

Catégories

Suivre JulG7 – Le blog



Commentaires récents

Liens

Archives

Copyright © 2017 JulG7 – Le blog. All rights reserved.

| thème réalisé par JulG7